___________

Si les requins mangeaient de l'homme, après 450 millions d'années on le saurait ; comme le disent les membres de Sea Sheperd, dont voici un extrait de leur site  sur le sujet:

"depuis 2011, la Réunion déplore 4 décès et 2 mutilés suite à des attaques de squales. Notons que ces accidents ont tous eu lieu en eaux troubles, donc en conditions risquées. L'Etat a mis en place un programme de recherches, CHARC, pour comprendre le phénomène".

Mais les √©tudes demandent du temps, et quand il y a mort d‚Äôhomme, les esprits s‚Äô√©chauffent et la raison se tait‚ĶLa FFS (F√©d√©ration fran√ßaise de surf) demande l‚Äôextermination imm√©diate des requins ¬´ en surnombre ¬ª. La FFS est minoritaire chez les surfeurs, non l√©gitime pour parler en leur nom, et tr√®s √©loign√©e de l‚Äôesprit du surf, qui demande le respect des oc√©ans et de leurs habitants. Elle a d√©j√† r√©clam√© et obtenu l‚Äôabattage de requins, et contrairement √† ce qu‚Äôelle a pr√©tendu, cela n‚Äôa rien chang√© (l‚Äôexp√©rience d‚Äôautres lieux, tel Hawaii qui a chass√© le requin pendant 31 ans sans r√©sultat, serait pourtant digne d‚Äô√™tre entendue).

Les chasseurs et les p√™cheurs exigeant aujourd‚Äôhui des exp√©ditions punitives contre les requins se sont vus priv√©s de leur ¬´ terrain de jeu ¬ª avec la cr√©ation de la r√©serve naturelle, et cherchent encore par tous les moyens √† en annuler les contraintes. Quitte √† pr√©tendre que les scientifiques n‚Äôy connaissent rien et chassent les subventions, et que les √©cologistes sont de dangereux extr√©mistes n√©o-nazis d√©testant les humains. Les conseillers scientifiques sont b√©n√©voles et les √©cologistes d√©fendent l‚Äôavenir de l‚Äôhumanit√©, mais ¬´ les cons osent tout, c‚Äôest √† √ßa qu‚Äôon les reconna√Æt ¬ª, disait Audiard‚ĶOr, l‚Äôassociation Sea Shepherd rappelle que le programme CHARC ne mentionne aucune surpopulation num√©raire de requins.

Les requins des r√©cifs ont disparu √† cause de la d√©gradation du milieu, mais les requins bouledogues, qui comptent parmi les esp√®ces potentiellement dangereuses, sont apparus. La multiplication des amateurs de p√™che, et des d√©chets de poissons qui en r√©sultent, est une des explications de la pr√©sence de ces nouveaux pr√©dateurs amateurs d‚Äôeaux pollu√©es. La r√©serve naturelle n‚Äôest pas un ¬´ garde-manger ¬ª √† requins, sa mise en place est trop r√©cente et le milieu reste tr√®s d√©grad√©. Les requins bouledogues ne s‚Äôinstallent pas dans les r√©cifs coralliens en bonne sant√©. C‚Äôest la p√™che sous-marine qui est responsable de la d√©gradation de l‚Äô√©cosyst√®me et de la pr√©sence nouvelle de ces requins si pr√®s de la c√¥te. D√®s les ann√©es 1970, le conseiller scientifique Roland Troadec l‚Äôaffirmait d√©j√† et s‚Äôen inqui√©tait, mais les lobbies sont puissants et la mauvaise foi infatigable‚Ķ ¬ª. Voir cette enqu√™te sur place de Jean-Jacques Seymour diffus√©e par Outremer le mag:

http://outremerlemag.fr/index.php/societe/780-le-requin-a-tue-certes-mais-dites-la-verite-aux-reunionnais

Par son comportement et ses actions (rejets d‚Äôabattoirs, d√©gradation des √©cosyst√®mes, surp√™che, ‚Ķ), l‚Äôhomme pervertit le comportement animal ‚Ķ Et apr√®s on s‚Äô√©tonne que les requins s‚Äôapprochent des c√¥tes et pullulent, et pour finir avec leur mauvaise vue croquent tout ce qui se pr√©sente  ?